Thumbnail

BRGM : Bureau de Recherches Géologiques et Minières

Chapeau

Le BRGM, service géologique national, est l'institution publique de référence pour les applications des sciences de la terre dans la gestion des ressources et des risques des sols et du sous-sol.
Son action est orientée vers la recherche scientifique, le soutien aux politiques publiques et la coopération internationale.

Texte

Objectifs

  • Comprendre les phénomènes géologiques et les risques associés.
  • Développer des méthodologies et des techniques nouvelles.
  • Produire et diffuser des données pour la gestion du sol, du sous-sol et des ressources.
  • Mettre à disposition les outils nécessaires à la gestion du sol, du sous-sol et des ressources, à la prévention des risques et des pollutions, aux politiques de réponse au changement climatique.

Missions

Recherche scientifique

La recherche scientifique du BRGM a pour objectifs la connaissance géologique et la compréhension des phénomènes liés au sol et au sous-sol. Avec un enjeu: répondre aux défis des changements globaux. La mission de recherche scientifique du BRGM se réalise à travers:

  • des projets sur dotations de l’État(subvention pour charges de service public), des projets à cofinancements multiples (régions, Europe);
  • des partenariats avec les agences d’objectifs (ANR, Ademe...);
  • des réponses aux appels à propositions lancés par les ministères;
  • un développement rapide des recherches sous contrats industriels.

L’institut Carnot BRGM mène des actions de recherche contractuelle avec des filières industrielles et des entreprises de toutes tailles.

Appui aux politiques publiques

L’activité de service public regroupe l’ensemble des actions d’expertise, de surveillance et d’étude menées en soutien aux politiques publiques. Ces tâches sont financées par une subvention pour charge de service public et par des contrats avec des services de l’État, des collectivités, des établissements publics.

Quatre types d’actions :

  • observer le sol et le sous-sol, capitaliser et diffuser la connaissance;
  • mener des études méthodologiques et synthèses visant à transférer les acquis de la recherche vers la «société civile»;
  • fournir une expertise publique indépendante;
  • assurer un transfert du savoir et de la formation.

Un comité national d’orientation rassemblant les ministères de tutelle fixe les orientations générales des actions d’appui aux politiques publiques à
mettre en œuvre. Il prend en compte les besoins exprimés par les administrations centrales et les différentes instances régionales après concertation des parties prenantes concernées sous l’égide des préfets de région.


Coopération internationale

À l’étranger, le BRGM apporte son savoir-faire et son expertise en particulier dans les domaines des «infrastructures géologiques», des ressources minérales, des risques naturels, des eaux souterraines, de la géothermie et la protection de l’environnement.

Plusieurs axes d’intervention :

  • contribution à la politique de coopération française;
  • appui aux actions de l’UE,de la Banque mondiale et des autres organismes de financement multilatéraux;
  • soutien aux politiques de développement des États;
  • prestations aux entreprises;
  • participation aux travaux des instances géologiques internationales.

Sécurité minière

L’État a confié au BRGM, depuis 2006, la surveillance et les actions de prévention des pollutions et des risques des anciens sites miniers. Le BRGM est maître d’ouvrage délégué pour les travaux de mise en sécurité. Le BRGM dispose d’un département spécifique composé d’une direction à Orléans et de quatreunités territoriales (Billy-Montigny, Freyming-Merlebach, Orléans et Gardanne).

Interventions dans le projet POCRISC

Le BRGM est pilote de l'action de communication autour du projet POCRISC.

Cependant, il intervient dans toutes les autres actions et est chef de file dans l'action 3.2. portant sur les scénarios transfrontaliers de dommages ainsi que lors des ateliers d'intervention post-sismique.

Document(s)