IEA_bandeau

IEA : Institut d’Estudis Andorrans

Chapeau

Créé en 1976, l'Institut de Recherche d'Andorre (IEA) est l'institution officielle en charge des études de recherche en Andorre. 

Texte

La recherche est organisée autour de trois centres : 
   - CENMA : Centre de recherche sur la neige et la montagne d'Andorre.
   - CRES : Centre de recherche sociale d'Andorre.
   - CEHiP : Centre d'études historiques et politiques d'Andorre. 

Le CENMA est le centre de recherche de l'IEA impliqué dans le projet POCRISC. 

Le Centre de Recherche sur la Neige et la Montagne d'Andorre (CENMA) a pour but de faire des études, souvent appliquées, sur les thèmes qui entourent la neige et la montagne, et d'intérêt particulier pour l'Andorre. 

Missions

Les principaux thèmes de recherche du CENMA sont entre autres : 

  • la neige et les avalanches ; 
  • la cartographie des montagnes ;
  • la géologie andorrane, géomorphologie andorrane ;
  • les risques naturels ;
  • les ressources en eau, climatologie de montagne ; 
  • la flore et faune en haute montagne ;
  • le changement climatique ;
  • les sciences forestières.

Le CENMA génère et centralise également des données qui sont utilisées pour alimenter différents projets de recherche.

Bien que la recherche soit l'objectif principal du CENMA, la diffusion des résultats scientifiques est l'autre objectif de ce centre. 

Cette communication s'effectue au travers de conférences, d'interventions dans les écoles, de l'édition du magazine CENMA, de publication d'articles scientifiques dans d'autres magazines nationaux et internationaux, ainsi que par rédaction d'ouvrages de références relatifs aux projets réalisés.

Interventions dans le projet POCRISC

L'IEA participe au projet POCRISC en tant que partenaire, avec la collaboration du Département de la protection civile et de la gestion de crise du Gouvernement d'Andorre, en tant qu'associé.

L'IEA est impliqué dans toutes les actions du projet, en tant que responsable de tous les aspects du projet liés au pays Andorre :

Activités de communication :

L'IEA participera à la création et à la maintenance du site web du projet.

Préparation à la crise sismique :

L'IEA créera une base de données sur la vulnérabilité des bâtiments en Andorre.

L'IEA participera également :

  • à la création d'un outil automatique et actualisé en temps quasi réel pour les études sismiques de l'ICGC et de l'IGN (Espagne), du CNRS (France) et de l'IEA (Andorre) ;
  • à la surveillance des réseaux sociaux, tel que Twitter, pour récupérer des informations sur le ressenti de la population lors de séismes ;
  • à la diffusion rapide de scénarios sismiques destinés aux gestionnaires de risques.

Réduction de la vulnérabilité des bâtiments essentiels

Un bâtiment emblématique d'Andorre a été choisi pour être instrumentalisé d'accéléromètres afin d'enregistrer les vibrations et d'un Real Open Radar (RAR) pour analyser son comportement dynamique en cas de séisme. Il s'agit du bâtiment "Prat del Rull", où se trouvent le siège du Département de la protection civile et de la gestion de crise du Gouvernement d'Andorre, ainsi que le Centre national de la circulation.

Intervention post-sismique

L'IEA participera au protocole d'intervention sismologique pour l'enregistrement des répliques.
L'IEA et le Département de la protection civile et de la gestion de crises du Gouvernement d'Andorre participeront également à l'atelier de formation aux interventions post-séismiques.

Toujours dans le cadre du projet POCRISC, diverses réunions, ateliers et campagnes de mesure sur le bâtiment "Prat del Rull" seront organisés en Andorre.